par Franck Thomas

Herbe

avril 2017

Attaché à la corde, et à son piquet,
L’animal ne cesse de faire des allers-​​retours
entre son point de départ et sa limite.

Le flair et le regard à l’affût de l’herbe au-​​delà
Il piétine chaque jour son propre mystère.

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth