par Franck Thomas

Poster un message

En réponse à :

  • Pourquoi j’ai nationalisé mon fils

    publié dans Vécus parallèles

    une histoire d’actualité / août 2010

    J’avais appris la nou­velle entre 400 grammes de rum­steck et cinq bonnes tranches de jambon persillé. Comme tous les mardi, j’étais venu écouter les infos heb­do­ma­daires du boucher et com­menter en direct l’actualité avec les matrones connectées du moment. Mon charcutier-​​traiteur était incon­tes­ta­blement passé maître dans l’art de mani­puler crocs et cou­teaux, mais n’avait jamais estimé utile d’assimiler un quel­conque savoir-​​faire dans d’autres domaines de com­pé­tence — surtout les plus obscurs, comme (...)


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

contact

2021 © frth