par Franck Thomas

Poster un message

En réponse à :

  • frth #1

    publié dans émargé

    juin 2010

    L’éveil. La nuit me dépose. Encore flou, le silence demeure. Puis l’arche se dessine, la poli­tesse des lieux m’accueille en dili­gence. Déjà tu es là. Le lit me laisse aller, m’accompagne un instant, me caresse les mollets de son velours massif. La moquette me trans­porte. Et la douceur t’invoque, brus­quement, sur ma peau. Bientôt, l’eau me reçoit dans sa chaleur dis­crète. Elle me parle au pinceau, sous l’étreinte enga­geante de son intimité  ; et c’est toi qui m’appelle au dehors de sa voix. Puis les (...)


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

contact

2021 © frth